Twitter logo LinkedIn logo Google+ logo

Sep 18, 2019

(French version) A funny thing happened on the way to the fora (and what to focus on) …

18 Septembre 2019

Jours avant SFTR

Alors que je participais à l’un des nombreux forums de l’industrie l’autre jour, l’un des participants a utilisé le terme « Fora » pour designer le pluriel de forum.  En plus de devoir rafraîchir mon latin, cela m’a fait penser à l’effort dans l’industrie pour évaluer les impacts de SFTR sur les entreprises et la nécessité d’adapter les modèles opératoire : leurs processus, leurs systèmes et leur comportement; afin de fournir un reporting précis et à temps au référentiel central, tout en traitant les exceptions et  écarts.  Ci-dessous, je vais vous résumer cet effort et vous donner un aperçu des actions que les entreprises devront mettre en oeuvre afin de faire face à ces changements.

Jusqu’à présent, la majorité des entreprises ont choisi la solution conjointe de Pirum et IHS Markit, leur attention s’est maintenant focalisée sur ce qu’elles doivent faire pour gérer leurs rapports SFTR au moment du go live. Nous avons longuement discuté avec les entreprises sur le sujet et les avons conseillé sur la demarche à adopter dans ce nouvel environnement  réglementaire qui ce veut plus transparent.

Commençons par un aperçu.  Avec nos excuses à Sondheim et Howerd*

Le prologue

L’ESMA a récemment publié son niveau trois, avec 85 questions sur 178 pages et a organisé son propre forum les 15 et 16Juillet afin d’en discuter plus en detail avec les differents acteurs de l’industrie. Les lignes directrices fournissent également des exemples utiles qui peuvent être utilisés à la fois pour vérifier la submission du reporting, ainsi qu’à clarifier certaines interrogations.  Les réponses accessibles au public sont maintenant visible sur leur site Internet et donnent un aperçu de ce que pensent les organismes de réglementation et les répondants.

Chez Pirum et HIS Markit, nous avons scrupuleusement analysé cette publication, en lien avec l’industrie. Les réactions reflètent les défis que les entreprises rencontrent, et il est clair qu’il y’aura des discussions sur la façon de traiter ces questions.

Quelques questions importantes à garder en tête sont autour: du traitement des Cashpools pour les opérations de prêt en actions, la disponibilité de la LEI pour les émetteurs, le traitement de la marge pour les repos. 

De toute évidence, la clarification de ces questions sera bénéfique pour l’industrie, mais le calendrier prévu – T4 2019 pour que cela soit publié, ne laissera alors qu’un trimestre avant le go live pour la première vague d’entreprises, donc pas longtemps!  Pour les entreprises utilisant notre solution SFTR, nous serons en mesure de fournir une analyse des impacts de tous les changements de dernière minute et de les prioriser, donc si vous n’avez pas encore pris votre decision, il est temps de s’impliquer.

 Titter ye not

Pendant que les discussions se poursuivent, nous aidons activement les entreprises à optimiser leurs portefeuilles et à automatiser les processus grâce à nos services de réconciliation et à l’automatisation apres exécution . Avec une moyenne ajustée de 6,3 millions de transactions par jour, dont une moyenne quotidienne de 276k opérations non appariées, et 1,4m d’opérations jumelées avec des écarts parmis notre base de clients**.Une recherche a mis en évidence des problèmes de qualité des données et de pratiques d’exécution qui peuvent être corrigés avant la date de mise en service de SFTR.

Ci-dessous, nous montrons le top 10 des exceptions et écarts par produit, ainsi que leurs origines et comment ceux-ci peuvent être évités.  Notre analyse montre qu’il existe une quantité importante d’automatisation disponible pour aider à prévenir ces problèmes, mais l’impact sur le mode de fonctionnement BAU des entreprises varie de faible à haute complexité.

Top 10 des raisons des écarts pour SBL et Repo cartographié contre la capacité d’automatiser et l’impact sur le modèle d’exploitation

Dans le cadre de notre service, nous fournissons aux entreprises des statistiques et des analyses comparatives par l’intermédiaire de notre interface pour les aider à prioriser le nettoyage de leurs comptes.  En outre, les entreprises peuvent utiliser notre environnement SFTR UAT, disponible pour tester la qualité des données incluant les champs supplémentaires pour SFTR.  Lorsque les entreprises sont en pré-production, elles seront en mesure d’examiner les exceptions et d’ainsi trouver une solution pour y remedier. Pirum travaille en étroite collaboration avec les entreprises pour les aider à identifier leurs difficultés en amont et donner la priorité à ces éléments.

À la page suivante, nous passons en revue certaines interrogations auxquelles les entreprises sont confrontées et donnons des exemples pratiques de ce qui devrait être fait pour aider à les prévenir.  Nous vous recommandons d’analyser vos exceptions et processus actuels et de vous concentrer sur ceux qui empêcheront le partage efficace des UTI et auront une incidence sur le reporting des événements du cycle de vie d’une opération.

Raisons principales des excéptions et écarts dans les processus BAU actuels

Non non et trois fois non

Les entreprises se sont à juste titre concentrées sur la conformité réglementaire – il est impératif de s’assurer qu’elles rendent compte avec exactitude de leurs portefeuilles et de leurs registres a la date butoir.  Cependant, on s’inquiète beaucoup de ce que les entreprises doivent mettre en place quotidiennement pour gérer le nouveau fardeau du reporting ; elles révisent leur automatisation, la qualité de leurs données et leurs ressources.

Tout n’est pas mauvais, douloureux peut-être, mais devrait conduire à une meilleure qualité des données et à des processus améliorés et automatisés à long terme.  Comment trouver un équilibre entre la conformité réglementaire et le modèle opératoire idyllique que l’industrie recherche?

Alors que certaines entreprises sont avancées dans leurs changements de modèle opératoire, beaucoup en sont encore au point de départ.  Nous réalisons en ce moment les tests des essai d’acceptation par l’utilisateur (UAT) pour les entreprises, ce qui leur donne l’occasion d’examiner bon nombre de ces questions en pratique. Plus les entreprises prendront de la marge, plus elles seront en mesure d’effectuer des tests dans un environnement de pré-production.

À ce jour, plusieurs thèmes sont récurrents, incluant :

  • La qualité des données

L’analyse des données est disponible pour l’exactitude et l’impact sur les processus. 

Les entreprises devront également examiner les processus BAU qui mettent à jour les données.  Par exemple : lors de la mise en place de nouveaux clients, des fonds dans le cadre d’accords de fonds ainsi que les contrôles pour assurer la cohérence dans l’utilisation multiple de la même LEI pour le reporting. Il est clair que la priorité autour des données doit être axée sur l’ampleur des exceptions en fonction des exigences du reporting.  

  • Le processus

De nombreux processus doivent être examinés, notamment la génération et le partage des UTI.

Les deux parties devront s’accorder sur qui va générer l’UTI. En outre, des rôles et des responsabilités clairement définis devront être mis en place pour l’enrichissement du reporting, la création et la soumission des UTI, ainsi que la réconciliation des UTI et la résolution des exceptions.

  • Le flux de travail

La gestion des exceptions pour votre organisation, et vos clients, ainsi que le moment de la résolution seront essentiels.  Des contrôles, et encore une fois des rôles et des responsabilités clairement définis à cet égard, seront nécessaires. Les outils pour aider à gérer la circulation de l’information au sein de votre entreprise et entre vos clients doivent être soigneusement examinés, en particulier lorsque les nouveaux processus et la gestion des exceptions chevauchent le processus et les rôles et responsabilités existants. Le flux de travail, les responsabilités, les délais et les contrôles seront essentiels à l’avenir et devront faire l’objet d’un examen minutieux.

L’un des objectifs des entreprises est la gestion du partage des UTI.  Notre solution SFTR augmentera considérablement le niveau de partage des UTI par rapport à d’autres réglementations – à travers SBL, repo, multiple plate-forme MTF ou bilatéralement, et aidera à gérer le partage des UTI en fonction des événements du cycle de vie d’une opération.  Lorsque l’une des partie n’est pas présente sur la plate-forme, nous pouvons recevoir ou livrer les UTI entre les parties.  Comme aucune entreprise ne traitera une opération sur une seule platforme et traitera plusieurs événements d’une opération avec de multiples clients bilatéraux, à travers leur gamme de produits SFT, cela sera un avantage important lors du partage et la consolidation des UTI à travers un portefeuille pour le reporting.

Comprendre les actions qu’entreprendront vos clients pour faire face à SFTR sera critique.  Utiliser le questionnaire de l’industrie et l’outil IHS Market’s Outreach 360 pour recueillir et distribuer vos réponses aidera à gérer cela.

De toute évidence, les entreprises doivent gérer efficacement les données et la résolution des exceptions, ainsi que la présentation et la gestion du reporting.  Notre solution SFTR permet aux entreprises de gérer ce flux de travail et est intégrée à la fois au processus de soumission du reporting IHS Markit et aux processus post-exécution de Pirum pour les détails économiques, la gestion des risques et l’automatisation des processus.  Il s’agit d’un outil complet pour gérer les exceptions et accroître l’efficacité de la gestion des rapports SFTR grâce à l’analyse comparative.  Nous pouvons répartir efficacement les éxceptions à la fois en interne au sein de votre organisation (afin que la bonne personne ou équipe aura une vue d’ensemble et pourra éfficacement résoudre tout écart dès que possible) ou allouer des exceptions à votre client, avec une communication saisie et vérifié.  L’utilisation de ce service vous fera profiter de la connexion que nous avons d’autres entreprises utilisatrices de notre service SFTR, afin de communiquer efficacement et  résoudre les exceptions. 

L’épilogue!

Cicero said Cuiusvis hominis est errare, nullius nisi insipientis in errore perseverare.

Pour en savoir plus, contactez-nous ou vebez nous rencontrer lors des prochains événements auxquels nous assisterons au cours des prochaines semaines.

Événements à venir:

Notre prochain DPG aura lieu en septembre.

Pirum tiendra un petit-déjeuner d’information avec DTCC et IHS Markit le 11 septembre

Pirum sera également présent à la conférence Finadium le 24 septembre à Paris, IMN Conférence le 25/26septembre à Londres et au ISLA post trade forum le 1er octobre à Londres .

D’autres événements à suivre ….

Connectez-nous

Contactez-nous à SFTR@pirum.com

*Stephen Sondheim ‘Une drôle de chose s’est produite sur le chemin du forum’ et Frankie Howerd ‘Up Pompeii’

**Volume quotidien moyen de janvier à juin 2019 réconcilié via Pirum Systems, ajusté pour les positions ALD*